Trente Glorieuse Dissertation Topics

Old and new working papers:

*Demographic cycle, migration and housing investment, with Clara Wolf (Sciences Po), Banque de France working paper, n°591, 2016 forthcoming in Journal of Housing Economics

*The PRISME model: can disaggregation on the production side help to forecast GDP? - Camille Thubin, Thomas Ferrière, Éric Monnet, Magali Marx and Vichett Oung Banque de France working paper, n°596, 2016

 * Note de conjoncture INSEE, "Construction de logements en 2015"/"French housing construction in 2015" (avec Violaine Faubert et Camille Sutter) French versionEnglish version
Ongoing research projects:

* France and the Bretton Woods system: credit controls and monetary policy autonomy [draft available upon request]
* Foreign reserves, gold and international liquidity during the Bretton Woods system (with Damien Puy) [draft available upon request] 
* The history of reserve requirements and liquidity ratios. Lessons for current macroprudential rules (with Miklos Vari) [draft available upon request]
* The history and political economy of public debt statistics (with Blaise Truong-Loi) [draft available upon request]
* French Banking Crises in the Interwar: a. Reappraisal (with Patrice Baubeau & Angelo Riva) [slides available upon request]
* Natural experiments and causality in economic history. Issues with theory and temporality. (with Sacha Bourgeois-Gironde) [draft available upon request, in French]. Forthcoming in Annales. Histoire, sciences sociales.
* The Bank of France and the financing of the French government (1914-1938) (with Vincent Duchaussoy).
* Central banks' balance sheets under the gold standard (with Guillaume Bazot and Matthias Morys)
* Demographic waves and housing investment


Published articles and book chapters:

"Une coopération à la française. La France, le dollar et le système de Bretton Woods, 1960-1965.", Histoire@Politique. Politique, culture, société, n° 19, janvier-avril 2013

"De quelques usages de la théorie économique dans la sphère publique", Tracés, HS2011, p.139-147 (avec Clément Imbert)

« Que faire des institutions ? » Tracés, n°17, novembre 2009, (Arnaud Fossier et Eric Monnet éds.) 

« Faiblesse de volonté et consentement. A partir de Jon Elster », Tracés, n° 14, Consentement et Domination, mai 2008. 

« Géographie Financière des Etats-Unis » (avec Pierre Uhel), Revue d’Economie Financière, n°90, novembre 2007 

« La théorie des capabilités d’Amartya Sen face au problème du relativisme », Tracés, n°12, Faut-il avoir peur du relativisme ?, mai 2007. 

«Le monde à l’épreuve de l’imagination : sur l’expérimentation mentale et la modélisation» (with François-Xavier Demoures), in Tracés, n°9, Expérimenter, octobre 2005. 

Books and edited journal issues/édition d'ouvrages :

Controlling credit. Banque de France's monetary policy and the planned economy (1945-1973), Under contract (Cambridge University Press).

Les économistes au pouvoir. Les usages de l'économie dans l'action publique, Tracés, HS III, A quoi servent les sciences humaines., novembre 2011. (Clément Imbert & Eric Monnet éds.)  

Que faire des institutions ?  Tracés, n°17, novembre 2009, (Arnaud Fossier & Eric Monnet éds.)

Book Reviews/ recensions :

Laure Quennouëlle-Corre, La place financière de Paris,pour Revue d'histoire moderne et contemporaine

Nicolas Barreyre, L’or et la liberté. Une histoire spatiale des États-Unis après la guerre de Sécession,pour la Vie des Idées.

Blyth Mark, Austerity. The History of a Dangerous Idea. New York, Oxford University Press, 2013. pour la Revue française de sciences politiques

Emmanuel Mourlon-Druol, A Europe Made of Money. The Emergence of the European Monetary System, and Harold James, Making the Monetary Union, pour la Vie des Idées.

Review of Allan Meltzer, An History of the Federal Reserve, in Financial History Review, 2011. (longer version for La Vie des Idées : français, anglais ) 

Review of C. Reinhart and K.Rogoff, This Time is Different, in Histoire et Mesure, 2011. 

Kenneth Pomeranz, La Force de l'Empire pour La Vie des Idées. republié dans Pour une histoire-monde, PUF, 2013, (N.Delalande et P.Boucheron éd.)

Les banques centrales sont elles légitimes ? pour Nonfiction.fr 

Barry Eichengreen The European Economy since 1945 pour Nonfiction.fr 

Faut-il brûler Alan Greenspan ? pour Nonfiction.fr 

Elster Jon, Agir contre soi : trois conférences sur la faiblesse de volonté, pour Tracés   

Rodrik Dani, One economics, many recipes : institutions, globalization and economic growth pour Nonfiction.fr 

Clark Gregory, A Farewell to Alms : a brief economic history of the world, pour Nonfiction.fr 

Maruani Margaret , Les mécomptes du chômage pour Liens Socio

Others (economics and social sciences) : 

Rapporteur du Rapport Hautcoeur, "L'avenir des sciences économiques à l'université en France" (2014) remis à la Ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche ; tribune dans Le Monde

Edward Gramlich, Cassandre des subprimes, in Le Tigre 

Entretiens (avec John Searle, Marc Abelès) et éditoriaux pour Tracés. 

Entretiens (avec Philippe Aghion , Jean-Claude Daumas) pour La Vie des Idées.

Interview with Eugene White about the history of Financial crisis, Books and Ideas/ La Vie des Idées

Bruegel blog

Tracés blog

Vidéo d'une conférence sur l'histoire des banques centrales (avec PC Hautcoeur et L.Scialom), Journées de l'économie, Lyon

*"French Monetary Policy and the Bretton Woods System: Criticisms, Proposals and Conflicts, 1944-1965", forthcoming in Global Perspectives on Bretton Woods, Palgrave, ed by G. Scott-Smith


 I/ LES CARACTÈRES (les manifestations) DE LA CROISSANCE.

A/Une croissance exceptionnelle

  •  Elle est sans précédent.
  • La croissance est importante : 4,5%/an en moyenne
  • Tous les pays sont concernés : elle touche tous les pays industrialisés, mais aussi les PVD et les pays de l'Est.
  • Elle varie légèrement d'un état à l'autre
  • Les récessions sont très courtes => on pense savoir les juguler.

B/La société de consommation : tous les secteurs sont concernés

  • la société de consommation s'appuie sur 4 produits : Réfrigérateur, Machine à laver, TV et automobile.
  • Elle traduit une formidable augmentation du niveau de vie ( multiplié par 5 entre 45 et 73) 
  • des revenus plus stables : Plein emploi, État providence
  • des revenus plus importants : 2 salaires, d'où une modification de la structure des dépenses familiales.
  • Possibilités de crédit qui sont avantageuses à cause de l'inflation.
  • La structure de la population active change : recul du primaire, montée du secondaire, du tertiaire et des cadres : 50% dans le tertiaire franchis en 1970.

II/ LES FONDEMENTS (FACTEURS) DE LA CROISSANCE.

A/ Le contexte international.

  •  Est en partie due à guerre froide : la concurrence E/O a stimulé la recherche (compétition Américano-soviétique), la course aux armements stimule l'industrie.
  •  Les États-Unis servent de modèle à l'Europe : le plan Marshall permet une reconstruction rapide de l'Europe de l'Ouest et donne l'élan initial à la croissance. Idem pour Japon et NPI
  • Les accords Bretton-Woods stimulent les échanges : réduction des droits de douane grâce au GATT.
  • L'URSS et les pays socialistes => CAEM

B/ Les facteurs démographiques.

  • Le baby boom d'après guerre intervient comme un moteur de la croissance :
    § Il stimule la consommation,
    § Il stimule la production (crèches, écoles, logements…)
    § Il rajeunit et donc dynamise les sociétés occidentales
  •  L'espérance de vie s'allonge => les consommateurs consomment plus longtemps.
  • Cette évolution démographique joue un rôle sur la consommation dans la mesure où l'État intervient de plus en plus (État providence) pour financer les inactifs : allocations familiales et retraites.

C/ Les facteurs technico-économiques.

  • Le développement s'appuie sur deux énergies qui sont bon marché et d'utilisation aisée : pétrole et électricité.
  •  La science et les techniques font de gros progrès qui permettent d'augmenter la productivité : on produit plus à moindre coût.(agriculture/industrie/ modernisation des transports)
  •  Fordisme : augmentation du niveau de vie
  • On invente de nouvelles techniques de vente = crédit, marketing, publicité, hypermarchés => s'appuient sur le modèle US et sur la famille.
  •  Rotation plus rapide des produits.

III/  LES LIMITES DE LA CROISSANCE

A/La croissance s'accompagne d'aspects négatifs.

  • Une inflation rampante : 14 % et plus. D'où un cercle vicieux : augmentation des prix => augmentation des salaires => augment charges / entreprises => augment des prix.
  •  Pour rester concurrentielles les entreprises sont obligées d'investir => endettement = danger.
  • Montée du chômage lié à la mécanisation et à la robotisation + arrivée sur marché des baby-boomeurs.

B/Des inégalités apparaissent ou se renforcent :

  • Les inégalités entre les Etats
    Croissance très forte : pays capitalistes
    Croissance plus ralentie : socialistes et PVD
  •  Les inégalités pays riches /pays pauvres s'accroissent .
    - Les 3/4 de la production industrielle mondiale sont assurés par 6 pays…
    - L'ensemble des pays du Tiers Monde ne possèdent que 10% de l'industrie mondiale, encore est-elle concentrée sur quelques états.
    - Dans l' agriculture, surproduction dans les pays industriels quant à côté les 3/4 de l'humanité meurent de faim.
    - Les termes de l'échange ne cessent de se détériorer pour les PVD.
  • Inégalités à l'intérieur des états :
    - touche plus l'industrie que l'agriculture.
    - Certains secteurs sont en crise : il s'agit des industries traditionnelles : charbon, sidérurgie, textile.
    - Certaines régions sont plus favorisées que d'autres.

C/La croissance est contestée par les exclus et est à l'origine d'une certaine dégradation du cadre de vie.

  • Travail à la chaîne, métro boulot dodo.
  • grands ensembles dans les villes => ghettos
  • pollution en 1971, le Club de Rome attire attention sur les limites des ressources terrestres /surface cultivable / ressources énergétiques et en matières 1ères.
  • La société de consommation est critiquée par certains : jeunes (mouvements hippies), ouvriers spécialisés, intellectuels...
  • contestation des PVD => CNUCED, OPEP

La croissance profite donc surtout aux classes moyennes et aisées des pays industrialisés.

Categories: 1

0 Replies to “Trente Glorieuse Dissertation Topics”

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *